Dans cette nouvelle lettre, nous poursuivons notre fil rouge de l’année autour des 15 ans de l’association et vous proposons de découvrir l’origine de notre logo.

Vous pourrez également en apprendre plus sur des partenaires de la première heure des Etoiles : le foyer du Razès et l’ESAT Terre des vents de Nailloux où nous intervenons depuis plus de 12 ans ainsi que l’association Science Animation, dont nous sommes membre du conseil d’administration.

Découvrez aussi le témoignage de deux doctorants engagés dans les actions de l’association grâce à l’école des docteurs de l’Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées. Témoignage capté au retour d’une intervention au centre de détention de Saint Sulpice La Pointe.

Prochain rendez-vous le 1er octobre après-midi, nous célébrerons ensemble l’anniversaire des 15 ans des Etoiles au côté de nos publics grâce à l’accueil chaleureux de la Cité de l’espace.

Bonne lecture

Le bureau des Étoiles Brillent Pour Tous

Le mystère du logo des Etoiles

Le logo de notre association, que représente-t-il ? Une baguette magique et étoilée entourée d’un halo mystérieux ? Une fleur fragile et penchée diffusant un pollen fécondant ? Un être mystérieux aux bras ouverts vers un au-delà inconnu ? D’où vient donc ce logo ? Le bureau des Etoiles a mené l’enquête…

Thierry a retrouvé les noms des artistes, Ariane et Florence, qui, il y a 15 ans déjà, ont conçu ce logo. Nous avons pris contact avec elles : « quelle a été votre source d’inspiration ? » Réponse : « Le livre des signes et des symboles. Les 1500 symboles qui ont accompagné l’histoire de l’homme » (de Inge Schwarz-Winklhofer et Hans Biedermann, éditions Jacques Grancher, 1992). Page 25, on y trouve effectivement un mystérieux dessin.

En commentaire, cette phrase lapidaire : « Cette incision originaire de Derrynablaha, County Kerry, en Irlande, peut faire penser à un être surnaturel ».

Nous voici donc partis pour l’Irlande. Derrynablaha : une lande sauvage et montagneuse sur la péninsule d’Iveragh, à l’extrémité sud-ouest du pays.

geograph.org.uk

En 1963, un archéologue y découvre un ensemble de pierres décorées de signes mystérieux. Ils sont constitués d’anneaux, de coupelles, de traits creusés dans la roche. La figure donne un aperçu des différentes gravures réalisées.

On ne sait pas si elles datent de l’âge de bronze (3000-1000 av J.-C.) ou si elles sont encore plus anciennes, du néolithique. Des méthodes physiques de datation permettent néanmoins d’être sûr qu’elles sont antérieures à 2000 av J.-C. Que représentent ces pétroglyphes ? Mystère ! Certains pensent que cette concentration de signes est liée à l’importance stratégique du lieu où ils ont été gravés, un point de passage étroit entre montagnes. D’autres y voient les traces d’un culte aquatique : les cercles concentriques évoqueraient les rides créées par des gouttes de pluie sur des plans d‘eau, nombreux dans la région. Le site aurait pu autrefois être sacré…

Quoi qu’il en soit, libre à nous de donner aujourd’hui un sens à ce logo qui résonne avec les valeurs portées par notre association. La lumineuse étoile centrale peut être celle de la connaissance qui vient éclairer les esprits. La baguette est celle d’une « magicienne qui permet de faire tomber les murs et d’ouvrir les esprits à la connaissance et au rêve », pour reprendre les mots d’Hubert Reeves, parrain des Etoiles. La fleur évoque à la fois la beauté de ce que nous faisons, mais en même temps sa fragilité, ainsi que celles de nos publics. Cette fleur ouverte en forme de bras représente l’ouverture à la diversité. Le pollen disséminé rappelle les germes que nous semons : germes de solidarité et de fraternité, vécues dans des rencontres fortes en humanité.

Le Bureau des Étoiles

Référence : « Derrynablaha. Valley of the rings in county Kerry » Archeology Ireland heritage guide n° 17, 2002.

Du côté des doctorants

Vendredi 17 mai : Elise et Thibault, doctorants en anthropologie et en hydrologie, ainsi que moi, Bruno, animateur d’un groupe de doctorants des Etoiles, sommes sur l’autoroute quelque part entre Albi et Toulouse. Nous revenons du centre de détention de Saint Sulpice la Pointe. Elise et Thibault viennent de donner une présentation intitulée : « Voyage autour d’un choux » devant un groupe de détenus. Il s’agissait de voyager autour du monde pour présenter les 4 grandes représentations de la Nature, puis amorcer une réflexion autour du savoir, de la croyance, et de nos représentations du monde. Ce travail a pour point de départ les 4 ontologies développées par Philippe Descola, anthropologue contemporain, médaille d’or du CNRS en 2012. Elise et Thibault ont préparé cette présentation depuis début 2018, l’intervention d’aujourd’hui est la deuxième, après une autre donnée à l’EHPAD de Balma. Voici ce qui se disait dans la voiture sur le chemin du retour…

Bruno : C’était pas un peu compliqué pour les détenus de Saint Sulpice, ces histoires d’ontologies, quand même ?

Elise : Bah non ! Tu as bien vu qu’ils étaient très réactifs, ces détenus, et qu’il y a eu un débat très vivant, plein de discussions. Il y en avait un qui avait une sensibilité très écolo, qui critiquait notre vision occidentale de la nature, celle qu’a présenté Thibault. Un autre accusait les religions d’imposer des visions du monde fausses…

Thibault : Il faut dire aussi qu’il y a eu un travail en amont sur le sujet pour que ça devienne accessible mais surtout pour éviter les pièges et les raccourcis trop directs. Ce travail, d’ailleurs, a été très utile aussi dans ma conception du monde. J’ai pu prendre du recul par rapport à mon travail de thèse. La préparation de la présentation est passée par des heures de discussions sur le sujet et de confrontations de nos idées avec Elise. C’est notre propre expérience face au sujet qui nous a permis de faire émerger les idées générales et les exemples.

Bruno : Bon ! Revenons au début. Qu’est-ce qui vous a motivé à rejoindre les Etoiles.

Thibaut : (en rigolant) les crédits de thèse ! Non ! En fait, je suis particulièrement attaché à la vulgarisation scientifique et une collègue doctorante qui était passée par les Etoiles m’avait pas mal renseigné sur le sujet. Elle m’avait prévenu de l’investissement que cela représente mais que le jeu en valait la chandelle. Alors, quand j’ai vu la proposition, je me suis dépêché de m’inscrire…

Bruno : Comment avez-vous vécu le début de votre préparation, lorsque l’on cherche le sujet à traiter ?

Thibault : C’est comme se jeter dans une aventure, au début on a un peu peur : est-ce qu’on va arriver à trouver le temps d’y travailler, en plus de tout ce qu’on doit faire en recherche dans le cadre de sa thèse ? Est-ce que le public va être réceptif ? Est ce qu’il va comprendre là où on veut les emmener ? C’est assez difficile mais à la fois c’est un merveilleux challenge.

Elise : Et puis c’est un peu angoissant de sortir de sa spécialité, d’entrer en dialogue avec des doctorants qui ont des profils très différents… Mais je n’avais pas envie de faire du bricolage, je voulais trouver un sujet sur lequel je pourrais apporter quelque chose avec ma spécialité, tout en étant ouverte aux autres.

Bruno : Et une fois le sujet trouvé, la préparation de l’exposé lui-même, c’est compliqué ?

Elise : La difficulté, c’est d’arriver à se mettre à la place du public, car il est très varié aux Etoiles et au démarrage, on ne sait pas devant qui on va se retrouver…

Thibault : Et de fait, entre un EHPAD et un centre de détention, il y a de grosses différences. D’ailleurs, on a retouché notre exposé après le passage à l’EHPAD, nous nous étions rendu compte que la première version était spécifiquement tournée pour un public plus âgé. Au centre de détention, finalement cela a naturellement dérivé vers une discussion plutôt qu’une présentation.

Bruno : Et justement la présentation elle-même, c’est différent d’une présentation dans un labo ?

Elise : Oui, bien sûr, on va à la rencontre d’un public dont l’attention n’est pas acquise a priori. Alors, il faut faire quelque chose de vraiment sexy, être comme le journaliste idéal de Gilbert Cesbron : « Il y a deux sortes de journalistes : ceux qui s’intéressent à ce qui intéresse le public ; et ceux qui intéressent le public à ce qui les intéresse - et ce sont les grands. »

Thibault : Un exposé dans un labo, c’est une ambiance particulière. Il faut déployer une pensée subtile pour convaincre ses collègues. Mais la science, cela doit rester accessible à tous et tout le monde doit pouvoir en profiter, il faut partager les savoirs. Les Etoiles nous donnent l’occasion de diffuser un peu de notre savoir et de faire profiter à d’autres ce qu’on a eu la chance d’apprendre lors de notre cursus.

Bruno : Alors, vous recommanderiez à d’autres doctorants de se lancer dans l’aventure ?

Elise et Thibault ensemble : Carrément ! Ça prend du temps, mais c’est vraiment une super expérience !

Propos recueillis par Bruno Lepetit

Pwanchir Pitu, chef spirituel du peuple Achuar. Ce peuple a une conception animiste du monde étudiée par l’anthropologue Philippe Descola. ©www.conaie.org

À ceux qui allument les étoiles !

Savoir et pouvoir s’adresser à tous ! Voilà sans doute un des enjeux essentiels auxquels sont confrontées les associations qui militent dans le champ de la culture scientifique et technique. L’affaire n’est pas simple, il faut adapter son discours et ses moyens aux publics. Urbains, cols bleus, ruraux, CSP+, cols blancs, handicapés, énarques, immigrés, retraités, publics hospitalisés, familles, décrocheurs scolaires, geeks ou taulards méritent des attentions différenciées.

C’est pourquoi Science Animation, dont une des fières devises* est « Mettre la science, la technique et l’innovation à la portée de tous ! », regarde avec intérêt et admiration le travail mené depuis des années par les acteurs de « Les étoiles brillent pour tous ». Nos champs d’action sont différents, nos modes de relation avec les publics aussi, mais nous partageons l’idée que la science, ses acquis, sa beauté, sa nécessité et sa démarche doivent et peuvent être compris de chacun. Et que, dans une démocratie, ces enjeux sont individuels et collectifs.

L’action de Science Animation se veut multiforme, forte et professionnelle, elle repose sur le concours de très nombreux acteurs ; nous sommes très reconnaissants de l’aide apportée par « Les étoiles brillent pour tous », membre de notre Conseil d’Administration. Votre opiniâtreté et votre connaissance de certains publics empêchés sont irremplaçables !

Olivier MOCH, Président de Science Animation

*En voici une autre, tout aussi officieuse, mais moins martiale : « Du tournevis au nœud papillon ! »

Depuis 1984, Science Animation développe et anime des lieux, des évènements, des communautés et des projets pour rendre accessibles à toutes et tous les sciences, les techniques et l’innovation. Avec le concours de partenaires scientifiques, industriels et éducatifs, nous concevons des expositions, animations, rencontres ou dispositifs interactifs pour favoriser l’intérêt, le plaisir, l’étonnement, le questionnement… et l’envie de se plonger au coeur de la recherche et de l’innovation. Ceci est d’autant plus important dans le monde d’aujourd’hui, façonné par la science et la technique. Et dans lequel la méfiance face à la science s’accompagne d’une propagation de plus en plus importante de fausses informations, d’idéologies et de théories du complot. Science Animation milite ainsi pour que chaque citoyen soit initié à la démarche scientifique – véritable outil pour favoriser l’esprit critique – et puisse se forger, seul, une opinion « éclairée ».

Le foyer du Razès et l’ESAT Terre des vents

Je suis éducatrice au sein du foyer d’hébergement du Razès qui est annexé à l’ESAT Terre des vents. C’est un établissement où les Etoiles réalisent régulièrement des interventions. L’ESAT est un Établissement et Service d’Aide par le Travail qui accompagne des personnes en situation d’handicap dont les capacités de travail ne leur permettent pas momentanément ou durablement de travailler dans une entreprise ordinaire.

Nous avons plusieurs spécialités :
- maraîchage, paniers de légumes bio
- conserverie (foie-gras, cassoulet, confit...)
- abattage
- cuisine collective
- restauration " Auberge "
- espace vert
- mise à disposition de nos produits chez Lidl

L’objectif est d’être présent dans la production des produits de base jusqu’à la confection des repas. L’établissement est composé d’environ 55 employés, il se situe dans l’agglomération de Nailloux.

Je ne travaille pas directement sur l’ESAT mais sur le foyer d’hébergement qui propose un service d’accompagnement des personnes dans tous les gestes de la vie quotidienne, dans leurs projets de vie personnelle ainsi que professionnelle et culturelle. Notre présence éducative est de 365 jours par an !

Cela doit faire maintenant plus de 12 ans que nous sommes partenaires avec les Etoiles. Les interventions se font par thèmes et cycles, elles sont données par de petits groupes d’intervenants " étudiants et leurs tuteurs ". Le choix des sujets des conférences peut se faire de 2 façons : soit ce sont les résidents qui souhaitent parler d’un sujet en particulier, soit ce sont les Etoiles qui proposent ! Les conférences sont très attendues et appréciées car les intervenants savent partager et transmettre leur savoirs en toute simplicité et générosité. C’est un moment très riche qui donne place à une confrontation d’idées, où nous pouvons voyager tout en nous cultivant. Les résidents sont reconnaissants pour les échanges qu’il peut y avoir lors des interventions et pour l’implication des intervenants que cela demande. Ils sont toujours soucieux de faire un bel accueil le jour "J", mais pas seulement. Motivés par l’idée de partager en retour leurs savoirs, ils ont accepté de contribuer à la confection du repas de l’AG des Etoiles en octobre dernier. Ils ont été fiers de rentre service aux Etoiles !

Merci aux Etoiles pour leur grande fidélité et l’amour de leur travail qu’ils transmettent à chaque intervention. Je tiens à les remercier car j’ai vécu grâce à elles depuis tant d’années de très belles rencontres et des échanges profonds, que ce soit avec les intervenants ou les résidents que j’accompagne. Chaque conférence est unique, nous découvrons à chaque fois de très belles richesses culturelles et HUMAINES.

Marina

Marina avec quelques jeunes du foyer d’hébergement du Razès

Nous rejoindre ?

Vous travaillez dans un établissement de l’enseignement supérieur et de la recherche comme administratif, chercheur, enseignant, ingénieur, technicien… Vous souhaitez vous impliquer bénévolement dans la diffusion du savoir et de la culture scientifique auprès des publics empêchés. Alors rejoignez-nous : pour gérer le programme d’interventions dans un site partenaire, pour réaliser vous-même des interventions, classiques ou hors des sentiers battus : conférences, expérimentations démonstratives, manifestations artistiques… Toutes vos idées seront les bienvenues. « Les Étoiles Brillent Pour Tous » est une association qui est née dans le monde des sciences de l’univers, mais elle se développe maintenant dans tous les champs des savoirs.

Une question : contact-ebpt at irap.omp.eu


© 2019 - réalisé par art-eres.net | Hebergé à l'IRAP | ep | spip | contact