Voici le nouveau numéro de la lettre d’informations en provenance des Etoiles. Vous y découvrirez les dernières nouvelles de notre association : une évocation de notre AG annuelle qui a eu lieu le 6 octobre, une présentation du projet qui relie Thomas Pesquet à plusieurs établissements partenaires des Etoiles. Vous y lirez aussi un beau témoignage de Karine, doctorante en arts du spectacle à l’université Jean-Jaurès, qui a choisi notre atelier projet : la preuve que les activités menées au sein des Etoiles peuvent passionner des universitaires de tous horizons ! Enfin, nous continuons de numéro en numéro le tour des établissements partenaires des Etoiles en allant rendre visite cette fois ci à l’ITEP les Ormes, qui a la chance de recevoir deux cosmonautes le 19 octobre dans le cadre de son partenariat avec les Etoiles.

Bonne lecture

Le Bureau des Etoiles

Echos de l’AG du 6 octobre

L’AG des Etoiles a eu lieu le vendredi 6 octobre à l’OMP. La conférence inaugurale en fut donnée par Violette Chiara : « Dans le monde des petites bêtes : reconnaissance et interaction ». Violette est doctorante au Centre de Recherche sur la Cognition animale, sa conférence est le fruit du travail qu’elle a mené au sein de l’atelier projet des Etoiles qu’elle a rejoint début 2017. Cette conférence qui sera bientôt présentée dans deux établissements partenaires a permis de découvrir l’étonnante vie sociale des arthropodes (insectes, araignées, crustacés…). Raphaël Jeanson, son directeur de thèse, ajouta quelques touches sur l’étrange vie sexuelle des araignées…

Puis vint le moment de la présentation du rapport moral et financierla présentation du rapport moral et financier, par Bernard et Bruno. L’année qui se termine a été riche en événements : 80 interventions ont eu lieu dans une vingtaine d’établissements partenaires. Une fraction significative d’entre elles a été donnée et préparée par les doctorants des Etoiles, comme Violette.

Des projets ont impliqué simultanément plusieurs établissements des Etoiles : ainsi l’échange avec Thomas Pesquet, qui a bien voulu répondre aux questions des membres des établissements partenaires des Etoiles… depuis l’espace.

Dans les perspectives d’avenir, on peut mentionner le souhait des Etoiles d’étendre leur rayonnement à tous les champs des savoirs, avec la conviction que la littérature ou l’économie comme toutes les disciplines universitaires sont aussi aptes que les sciences de l’univers ou de l’ingénieur à susciter l’enthousiasme de nos publics empêchés.

Une modification de bureau a enfin été proposée : Bernard Dupré devient vice-président et Bruno Lepetit président, Katia Ferrière renforce le bureau comme invitée permanente. Le rapport moral et financier ainsi que ces modifications de bureau ont été votées à l’unanimité de la trentaine de membres de l’association présents à l’AG.

Puis vint la 3e mi-temps, un buffet convivial réalisé cette année par l’ASEI, une association qui œuvre à la réinsertion par le travail de personnes handicapées.

Dans le monde des petites bêtes

Thomas Pesquet aux Etoiles

La mission de Thomas Pesquet dans la station spatiale internationale (ISS) a reçu un formidable retentissement en France. Devant un tel engouement du public, l’association les Etoiles Brillent Pour Tous a décidé de réaliser un projet autour de Thomas Pesquet en y associant les établissements dans lesquels elle intervient régulièrement.

Le projet s’est déroulé en plusieurs phases : tout d’abord des questions adressées à Thomas Pesquet ont été collectées dans une douzaine de sites par les coordinateurs de site. Il s’agissait de la maison de retraite Crampel, l’hôpital des enfants de Purpan, le groupe scolaire les Genêts Valdivienne (milieu rural), l’école régionale de la deuxième chance, la maison d’arrêt de Seysses, le centre de détention de Muret, l’institut thérapeutique, éducatif et pédagogique - ITEP les Ormes et l’école de Tarabel (milieu rural).

Ces questions ont ensuite été compilées et regroupées en quatre thèmes : santé, vie à bord de l’ISS, recherche scientifique / physique et des questions plus personnelles. Recueillies par Amélie Blandeau (Chargée de communication en mission pour le CADMOS du CNES de Toulouse) et Sébastien Rouquette (CNES), ces questions ont été transmises et des réponses ont été apportées par Thomas Pesquet et l’équipe du CADMOS (Centre d’Aide au Développement des Activités en Micropesanteur et des Opérations Spatiales) du CNES de Toulouse. Un dossier avec plus d’une centaine de questions/réponses a ensuite été réalisé et distribué aux établissements partenaires.

Afin de compléter ce dossier, Sébastien Rouquette s’est déplacé dans plusieurs sites pour commenter ces réponses et y apporter des informations complémentaires. De nouvelles interventions seront programmées dans les semaines à venir.

De plus, Thomas Pesquet lui-même a transmis un message à l’association, à ses membres et aux publics des étoiles. On peut y lire « Je salue l’initiative des passionnés de l’association les Etoiles Brillent Pour Tous. Je salue également les publics empêchés auxquels ils s’adressent, mais plus généralement l’ensemble des publics qui n’ont pas un accès facile à la culture scientifique. Utiliser les savoirs pour recréer des liens humains dans une société qui en manque tant est une idée à la fois originale et j’en suis sûr féconde. » A notre modeste échelle, l’association a ainsi associé ses établissements à ce formidable évènement qu’était la mission Proxima de Thomas Pesquet.

L’association exprime sa plus grande gratitude à Thomas Pesquet, magnifique ambassadeur de la science, du rêve rendu accessible au plus grand nombre, à l’équipe du CNES, et plus particulièrement Sébastien Rouquette pour son implication dans le projet dès le début, à tous nos partenaires, et à tous ceux qui ont permis que ce projet se réalise.

Didier Barret pour les Etoiles Brillent Pour Tous

Signature de la lettre de Thomas Pesquet

Témoignage de Karine, doctorante au laboratoire Lettres, Langages et Arts

Karine est une doctorante qui mène des recherches sur les arts du spectacle à l’Université Toulouse 2 Jean-Jaurès. Elle a choisi de participer sur les années 2016-2017 à l’atelier projet : « Conférence et animations avec l’association ’Les étoiles brillent pour tous’ ». Elle témoigne ici de son expérience…

« C’est tout d’abord le nom qui m’a frappée… Les Étoiles Brillent Pour Tous. Beau programme. Je me souviens l’avoir griffonné dans un coin de mon cahier de brouillon, alors qu’on nous présentait les différentes formations à mon entrée en doctorat à l’UT2J. Et puis, je me suis inscrite ne sachant pas trop à quoi m’attendre. Aujourd’hui, je me rends compte que je n’aurais pas pu imaginer cette aventure.

Tandis que je découvrais le lieu de la première réunion, l’ « OMP », j’ai bien senti que nous ne serions pas beaucoup de doctorants en SHS, je ne m’étais pas trompée. J’ai alors fait connaissance avec des doctorants en astrophysique, en chimie des matériaux, en océanographie, etc. Peu à peu, la timidité envolée, nos discussions se sont avérées d’une richesse incroyable. Je n’avais aucune idée de la manière dont travaillaient les océanographes, ni même les astrophysiciens, et eux ne s’imaginaient pas non plus comment on pouvait faire de la recherche en art du spectacle.

Notre groupe se retrouvait, une fois tous les deux mois environ, pour construire le projet et nos conférences. Tous réunis, nos différentes disciplines ne servaient plus qu’à étancher la soif de savoir de nos collègues.

Au bout de quelques mois, ce n’est pas sans une certaine appréhension teintée d’une grande impatience que nous allions présenter nos conférences à l’école régionale de la deuxième chance. Il n’a suffi que de quelques secondes pour que la réserve laisse place au dialogue animé d’une curiosité qui paraissait insatiable. Nous trouvions nos temps d’interventions finalement toujours trop courts. Quelques semaines plus tard, c’est pour la résidence pour personnes âgées Francis Barousse de Ramonville que nous avons ressorti nos petites histoires. Un public différent, mais une richesse d’échange et la formidable impression d’avoir participé au petit bonheur d’une journée différente des précédentes. Enfin, l’association nous a donné la chance, ma collègue de conférence et moi, de proposer notre animation à la prison pour mineurs de Lavaur. Le dictionnaire n’offre pas les mots justes pour décrire cette expérience extraordinaire. Malgré les contrôles à l’entrée, les règles strictes et les contraintes auxquelles nous n’aurions jamais pensé, durant une heure, deux fois dans la journée, je peux dire que nous avons vécu un moment d’une intensité rare. Les murs sont tombés, nous n’étions plus en prison, mais tous réunis pour discuter, apprendre et rêver… Ensemble, les jeunes et nous avons découvert que la science, la culture et tout simplement le plaisir de découvrir quelques secrets de la vie peuvent nous arracher du quotidien et nous ouvrir les portes d’un instant hors du commun.

Grâce à la richesse des échanges, grâce à l’intensité des émotions, grâce au partage et à l’impression d’apprendre chaque minute quelque chose d’extraordinaire, je crois pouvoir dire que certains des moments vécus dans le cadre de l’association sont pour moi les plus précieux que le doctorat ait pu m’apporter. Les Etoiles Brillent Pour Tous c’est un pas vers l’autre, l’autre empêché, l’autre retenu, l’autre parfois dans la difficulté, l’autre qui a aussi tant à nous offrir. La science c’est bien, c’est passionnant, mais, associée à l’expérience humaine, elle offre des instants de vie merveilleux. »

Karine à l’observatoire astronomique du Pic du Midi

L’Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique « Les Ormes »

L’ITEP les Ormes du Pôle Collectif Saint-Simon accueille 123 enfants et adolescents, âgés de 3 à 15 ans, présentant des troubles du comportement et de la personnalité.

Cela fait trois ans que les Etoiles Brillent Pour Tous interviennent dans cette structure : de deux interventions sur les fourmis et les planètes la première année à cinq interventions multithématiques et une visite au Pic du Midi cette année, la construction de ce partenariat et l’investissement des enseignants de l’institut et des membres de notre association portent ces fruits auprès des jeunes.

Extrait de l’article « Les étoiles brillent pour le Collectif Saint-Simon » de la lettre d’information « Les Chemins de Colasson »

« L’astronomie fait partie du programme, nous l’abordons, mais il est vrai que par le biais de ces ateliers nous avons pu aller plus loin. Ce que j’en retiens, c’est qu’il ne faut pas se mettre de barrière, laisser les jeunes explorer leurs idées et essayer de "surfer" sur leur imaginaire. Au-delà, les sorties que le projet nous a permis d’organiser et notamment au Pic-du-Midi, ont été très intéressantes. Monsieur Dupré nous a accompagnés, depuis Toulouse jusque sur le site. Par sa présence, nous avons pu visiter des lieux normalement réservés aux seuls professionnels ou aux scientifiques. Ensuite, nous avons pu mesurer, dans les différentes séquences en classe qui ont suivi ce temps fort au Pic, que beaucoup des informations transmises sont restées et que les enfants en retiennent de nombreuses choses. Beaucoup ont fait des photos et en parle encore régulièrement.

Un moment essentiel fut la préparation en classe de cette visite. Là aussi, M. Dupré nous a décrit le lieu, nous a parlé un peu de son histoire. Cela a permis aux enfants de mieux appréhender leur exploration. Ils ont pu mieux prévenir certaines craintes, comme la montée avec le téléphérique.

En conclusion, si au départ nous nous posions beaucoup des questions (enfants, enseignants, éducateurs et direction) la "prise de risques" en valait vraiment le coup et nous avons tous été agréablement surpris des retombées. »

Propos recueillis auprès de l’équipe enseignante de l’UE2 en présence de Guy MERENS, Directeur-adjoint du Pôle

Enseignante et enfants devant une maquette de l’observatoire du Pic du Midi

Nous rejoindre ?

Vous travaillez dans un établissement de l’enseignement supérieur et de la recherche comme administratif, chercheur, enseignant, ingénieur, technicien… Vous souhaitez vous impliquer bénévolement dans la diffusion du savoir et de la culture scientifique auprès des publics empêchés.

Alors rejoignez-nous : pour gérer le programme d’interventions dans le site partenaire, pour réaliser ces interventions, classiques ou hors des sentiers battus : conférences, expérimentations démonstratives, manifestations artistiques… Toutes vos idées seront les bienvenues. « Les Etoiles » est une association qui est née dans le monde des sciences de l’univers, mais elle se développe maintenant dans tous les champs des savoirs.

Vous connaissez un établissement où un public empêché pourrait être intéressé par de telles interventions ? Par notre réseau d’intervenants et notre expérience, nous pouvons vous aider à les mettre en place.

Une question : contact-ebpt at irap.omp.eu


© 2018 - réalisé par art-eres.net | Hebergé à l'IRAP | ep | spip | contact