Rencontre avec Chloé Bayon, présidente de l’association Egalité des Sciences à Grenoble

Peux-tu nous raconter ton parcours un peu atypique ?

Passionnée par la physique et tout particulièrement la mécanique quantique, j’ai réalisé toutes mes études à l’Université Paul Sabatier à Toulouse (Master 1 Physique Fondamentale et M2 3N : Nanophysique, Nanocomposant, Nanomesure) et c’est tout naturellement que je me suis dirigée vers une thèse en physique de la matière. J’ai effectué mon doctorat au CEMES (Centre d’Elaboration des Matériaux et d’Etudes Structurales) sous la direction de Gonzague Agez, sur la thématique des cristaux liquides cholestériques (2012-2015). Ils portent ce nom curieux car ces cristaux liquides ont été découverts pour la première fois dans sur une partie de la molécule du cholestérol. J’ai soutenu ma thèse en octobre 2015 puis j’ai décidé de me réorienter vers la diffusion de la culture scientifique. Ainsi j’ai intégré le M2 Communication et Culture Scientifiques et Techniques (M2 CCST) de l’Université Grenoble Alpes (UGA), à la rentrée 2016, afin de compléter ma formation. Je suis actuellement en stage à la Maison pour la science en Alpes Dauphiné pour finaliser mon deuxième Master !

Comment as-tu rencontré les Etoiles toulousaines ?

Au cours de mon doctorat j’ai participé à de nombreuses actions de diffusion de la culture scientifique : fête de la science, nuit européenne des chercheurs et différentes actions dans le cadre de l’année internationale de la lumière en 2015 avec l’association LuMiPy. C’est à ce moment-là que j’ai découvert les Etoiles Brillent Pour Tous. Lorsque j’étais en première année de thèse j’ai participé à la mise en place d’expériences pédagogiques avec 4 autres doctorants, pour des interventions à l’Ecole Régionale de la 2ème Chance et à l’Etablissement Pénitentiaire pour Mineurs de Lavaur. Cette expérience m’a beaucoup marqué et m’a rappelé à quel point il est fondamental d’amener les sciences dans les lieux « oubliés ». Je suis impressionnée par les valeurs et le dynamisme de cette association qui existe depuis maintenant 13 ans.

Depuis que tu es à Grenoble tu es présidente de l’association Egalité des Sciences, de quoi s’agit-t-il ?

Dans le cadre du M2 CCST, nous avions un module intitulé « mise en œuvre et réalisation d’un projet de Culture Scientifique et Technique ». J’ai tout de suite pensé aux publics empêchés et j’ai eu envie d’amener les sciences en milieu pénitentiaire, qui souffre d’un cruel manque d’action de ce type. Je suis intimement convaincue que la culture scientifique a toute sa place en prison, qu’elle peut être une « fenêtre sur l’extérieur » pour les détenus mais aussi un facteur du développement de leur esprit critique. C’est ainsi qu’avec trois autres étudiants (Audrey Le Reun, Léa Remaud et Yann Kunesch) nous avons initié le projet Egalité des Sciences, en septembre 2016. Après deux interventions réussies en maisons d’arrêt nous avons créé l’association Egalité des Sciences. Sa vocation est de diffuser les sciences en milieu pénitentiaire en mobilisant des chercheurs et doctorants de l’agglomération grenobloise.

Sous quelle forme se présente votre action ?

Nous organisons des événements à destination des détenus dans le but de les initier à la démarche scientifique et à la pratique expérimentale. Le format consiste en quatre ateliers scientifiques et une œuvre collective sous forme d’espace participatif. Quatre groupes de 3-4 détenus participent toutes les 20 minutes à chaque atelier et en parallèle une œuvre collective est créée par tous les participants qui le souhaitent (chercheurs ou doctorants, médiateurs et détenus). L’œuvre collective est ensuite envoyée aux détenus sous forme de carte postale, afin qu’ils gardent un souvenir de cette journée.

L’équipe d’Égalité des sciences ©DR

L’association UniverSCiel

C’est dans la volonté de mettre l’astronomie à la portée des jeunes et des plus grands que l’association UniverSCiel a vu le jour en 2012. Le concept de l’association remonte cependant à il y a plus de 10 ans de, lorsque Elisabeth Vangioni-Flam (Institut d’Astrophysique de Paris), soutenue par Roland Lehoucq et Nathalie Palanque, organise le festival Astro-Jeunes en parallèle du festival du Ciel et de l’Espace de Fleurance (Gers). Son but est simple : proposer aux 4-17 ans des activités en rapport avec les sciences et le spatial. Rapidement, cet événement de médiation scientifique est repris par les doctorants du Centre d’Etude Spatial des Rayonnements (CESR), devenu l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP). C’est de l’union de ces jeunes scientifiques que naît, en 2012, UniverSCiel. L’année suivante, le festival Astro-Jeunes est reconnu comme le plus grand rassemblement d’enfants en Europe autour des thématiques de l’astronomie et du spatial par l’Agence Spatiale Européenne (ESA). Il reçoit également le Prix des Jeunes de la Cité de l’Espace, récompensant le meilleur événement de médiation scientifique en astronautique et couronnant ainsi plus de cinq ans d’investissements.

Aujourd’hui UniverSCiel continue de développer le festival Astro-Jeunes tout en diversifiant ses activités. Ainsi en 2016, l’association est intervenue dans des nombreux établissements scolaires mais a aussi participé, avec Délires d’Encre (site à rajouter), au festival Scientilivres, réunissant auteur.e.s, écrivain.ne.s et scientifiques autours des thèmes de la science et la science-fiction. Cette année, nous souhaitons continuer cette dynamique et étendre nos activités afin de répondre à des nouveaux besoins. Au-delà du festival Astro-Jeunes et d’une nouvelle participation à Scientilivres prévue les 21 et 22 octobre 2017, notre association s’est lancée un nouveau défi : avec Media Commun et Délires d’Encre, nous réaliserons un escape game sur le thème de la Station Spatiale Internationale (ISS). À la fois ludique et pédagogique, ce jeu nous permettra de mettre en situation nos joueurs et de les confronter aux aléas de l’espace. L’ensemble de nos projets ne vit que par le bénévolat et par notre enthousiasme. Nous sommes toujours ravis et honorés que des associations comme les Etoiles Brillent Pour Tous et d’autres institutions pérennisent leurs soutiens et leurs encouragements. Un grand merci ! C’est grâce à vous que nous faisons ce que nous aimons.

Témoignage de Didier Barret - fondateur des Etoiles brillent pour tous

« L’association « Les Etoiles », partenaire depuis une dizaine d’années du magnifique Festival d’astronomie de Fleurance, félicite les jeunes doctorant.e.s pour leur participation au dixième festival Astro-jeunes qui connaît chaque année un succès grandissant, de même que le festival dans son ensemble. Astro-jeunes est une formidable initiative qui doit perdurer et dont le succès repose en grande partie sur l’enthousiasme et l’implication à tout point remarquable des doctorants. Structurés désormais au sein d’une association « UniverSCiel » nous leur souhaitons bon vent. Qu’ils sachent qu’ils trouveront toujours auprès des Etoiles un soutien pour mener à bien leurs actions, en particulier vers les plus jeunes. » ©DR


L’équipe d’UniverSCiel 2017 à Saint-Affrique (12) De gauche à droite, de haut en bas : Jason Champion, Bernard Bertrand, Marina Gruet, Emmy Ventou, Arnaud Beth, Vincent Heussaff, Benjamin Evano, Edoardo Cucchetti, Adrien Neri, Geoffroy De La Vieuville, Louise Yu, Damien Gagnier, Wilhem Roux, Anne Vialatte, Damien Turpin, Lucile Fayon, Maxime Martinet ©DR

Une nouvelle constellation dans notre ciel

C’est sous une bonne étoile que l’année a commencé. Sept nouveaux sites sont apparus dans notre ciel…

Il y a d’abord les quatre résidences pour seniors, toutes proches de Toulouse, où des cycles de conférences sont maintenant en place. A l’EHPAD Marie Lehmann de Balma, à la résidence autonomie Francis Barousse de Ramonville, aux Senioriales de Castanet, à la résidence ISATIS de Fonsegrives, voici que, depuis le passage des messagers des Etoiles, d’étranges sujets y sont débattus : où y-a-t-il de l’eau de l’univers ? Comment sont organisées les sociétés d’insectes ? Pourquoi y-a-t-il moins de femmes que d‘hommes chercheurs dans certaines disciplines scientifiques ?...

Ces ateliers animés par les Etoiles sont divers par leurs thèmes, mais ils ont un point commun : ils sont donnés sous le signe de l’ouverture. Ainsi, la présentation des « sociétés d’insectes » a réuni aux Senioriales de Castanet, un jour de vacances scolaires, non seulement des résidents qui avaient déjà assisté à plusieurs conférences, mais aussi des pensionnaires de l’EHPAD voisin et des enfants du centre de loisirs. Le cycle d’ateliers sur « l’eau » proposé actuellement à Ramonville par des doctorants de l’université de Toulouse regroupe non seulement des résidents du foyer, mais plus largement des ramonvillois membres du CCAS (Centre Communal d’Actions Sociales).

Le « Centre d’évaluation des troubles du Langage chez l’enfant » de l’hôpital de Purpan est aussi un nouveau site des Etoiles. Une classe d’enfants dysphasiques y a accueilli des conférenciers venus leur parler des fourmis. Pour clôturer ce cycle de présentations, leur laboratoire, le Centre de Recherches sur la Cognition Animale (CRCA) a accepté de leur ouvrir ses portes à la fin du mois de mai, ils y découvriront les chercheurs et les autres espèces animales qui y vivent...

Par ailleurs, un cycle d’ateliers sera inauguré en septembre au centre pour autistes de l’association InPACTS à Toulouse. Cet établissement accueille de jeunes adultes Asperger, désireux de faire connaissance avec les Etoiles. Enfin, n’oublions pas les détenus du centre de détention de Saint-Sulpice-la-Pointe, entre Toulouse et Albi, qui regroupe principalement des prisonniers en fin de peine. Actuellement, ils anticipent leur liberté bientôt retrouvée en voyageant dans des espaces sans limite en compagnie d’astronomes.

Merci à tous les bénévoles des Etoiles qui participent à ces nouveaux ateliers ; merci à tous nos correspondants, résidents et animateurs, qui nous accueillent dans leurs lieux de vie et de travail ; merci aussi à ceux qui bientôt nous rejoindront pour permettre à cette belle aventure de continuer !

La résidence « la Vendinelle »

Situé au cœur du Lauragais, dans une zone champêtre, avec une vue sur la chaîne pyrénéenne, cet EHPAD associatif est certes isolé, mais son cadre naturel est beau et tranquille. Le bâtiment neuf, de plain-pied comprend trois unités de 20 lits pour des personnes valides, semi-valides ou dépendantes et une unité protégée de 15 lits pour les personnes désorientées, Alzheimer ou apparentées. Les activités proposées sont adaptées, d’ordre manuel, physique, ludique, ou intellectuel (gym douce, lotos, offices religieux, jeux de mémoire et de société, lecture, chants, fêtes, échanges intergénérationnels, etc…) organisées avec l‘animatrice, visant à maintenir le lien social.

Et c’est d’ailleurs ce que les résidents adorent : les intervenants extérieurs… Ils permettent de dynamiser la maison de retraite.

Grâce aux Etoiles Brillent Pour Tous, nos aînés sont stimulés par de nouvelles connaissances : « Il n’y a pas d’âge pour apprendre et se divertir », « Les sujets sont différents à chaque fois et il y en a pour tous les goûts ! ». Même les employés ajoutent : « J’aimerais pouvoir prendre une pause pour assister aux conférences tant elles poussent à la curiosité ! ». L’animatrice de la maison de retraite rédige ensuite un résumé de la séance. Celui-ci est diffusé par le biais du journal de la résidence afin que ceux qui n’ont pas pu assister puissent lire le compte-rendu… et pour ceux qui étaient présents, cela permet de se le remémorer !

« Les étoiles nous ont toujours fait rêver… pourquoi ne pas continuer le rêve ! »

Marion Frède - Animatrice à la Vendinelle

La Vendinelle

Nous rejoindre ?

Vous travaillez dans un établissement de l’enseignement supérieur et de la recherche comme administratif, chercheur, enseignant, ingénieur, technicien… Vous souhaitez vous impliquer bénévolement dans la diffusion du savoir et de la culture scientifique auprès des publics empêchés.

Alors rejoignez-nous : pour gérer le programme d’interventions dans le site partenaire, pour réaliser ces interventions, classiques ou hors des sentiers battus : conférences, expérimentations démonstratives, manifestations artistiques… Toutes vos idées seront les bienvenues. « Les Etoiles » est une association qui est née dans le monde des sciences de l’univers, mais elle se développe maintenant dans tous les champs des savoirs.

Vous connaissez un établissement où un public empêché pourrait être intéressé par de telles interventions ? Par notre réseau d’intervenants et notre expérience, nous pouvons vous aider à les mettre en place.

Une question : contact-ebpt at irap.omp.eu


© 2017 - réalisé par art-eres.net | Hebergé à l'IRAP | ep | spip | contact